Recherche avancée


Même la Shoah y passe…

27 janvier, 2015
Brève
Hajnalka Vincze
Parlant d’Histoire, force est de constater que l’indécence de certains dans le camp « occidental » a sans doute peu d’égal. Falsifier les faits historiques à des fins politiques est toujours une pratique douteuse. Mais de là à contaminer les commémorations de la libération d’Auschwitz, juste pour surfer davantage sur la vague antirusse, c’est se montrer à la fois inconscient, indigne et inculte.
 
Hélas, les propos du ministre polonais de Affaires étrangères (pourtant diplômé d’histoire) selon lequel « en ce jour lointain de janvier, des soldats ukrainiensont ouvert les portes du camp et libéré les prisonniers » s’inscrivent dans une tendance plus générale. Pour mémoire : quelques semaines auparavant, le Premier ministre ukrainien a parlé de « l’invasion de l’armée soviétique en Allemagne » en évoquant la Seconde guerre mondiale.
 
Et ce n’est pas non plus simplement à mettre sur le compte de l'excès de zèle que manifestent certains dirigeants d’Europe de l’Est. S’ils sont prêts à réécrire l’Histoire, quitte à jouer avec la mémoire de l’innommable horreur que fut en Europe l’extermination systématique de millions de citoyens sur base de leur origine ethnique, c’est qu’ils se sentent autorisés à le faire et ils en profitent.
 
Que l’on se rappelle le parallèle établi par l’ancienne Secrétaire d’Etat US entre le Président Poutine et Hitler. Ou encore le fait que, contrairement à il y a 10 ans, le chef de l’Etat russe n’a pas reçu d’invitation digne de ce nom aux présentes commémorations. Et que, face à ces « impairs », l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et d'autres ont préféré se taire. Au point que l’on en soit réduit à féliciter le « courage » d’Angela Merkel qui s’est tout de même souvenue au dernier moment que les soldats soviétiques avaient quelque chose à voir avec la libération du camp.

share:

Tags:
russie, crise ukrainienne


Brèves
Entretien à la veille du premier tour des présidentielles

J'ai eu le plaisir de discuter des prochaines élections présidentielles...

L’UE réclame la non-ingérence de la part de l’Amérique

Lors d'une discussion au Conseil atlantique de Washington,...

Saut dans l’inconnu – guide de la présidence Trump, par deux initiés

Au lancement du numéro de janvier-février de la revue Foreign...

D. Trump, le meilleur allié de la politique européenne de la France

L’OTAN « obsolète », le Brexit « un succès » ?...

La faute à Poutine?

Le Secrétaire à la Défense américain sortant se lamente :...

La France: l'indépendance malgré tout

« Face aux puissances, les anciennes comme les nouvelles,...

Les partenaires européens comme boucliers du F-35

A mesure que les nuages s’accumulent autour de l'avion Joint...

Le nouveau Premier ministre italien, partisan d’un « Schengen de la défense »

Paolo Gentiloni, jusqu’ici ministre des Affaires étrangères...

En cas de retrait US, un parapluie nucléaire « européen » ?

D’après les informations de l’hebdomadaire allemand Der...

Un aveu en creux : les USA dictent la politique russe de l’UE

Aux dires du président du Conseil européen, Donald Tusk,...






Les plus lus

OTAN: un inventaire des efforts de l'Alliance en matière de contre-terrorisme

Entretien à la veille du premier tour des présidentielles

J'ai eu le plaisir de discuter des prochaines élections présidentielles...





COPYRIGHT © Hajnalka Vincze TOUS DROITS RÉSERVÉS