Recherche avancée


Recherche avancée

Mot clé:
Genre:
Date:
-
Entretien à la veille du premier tour des présidentielles
FPRI Radio
20 avril, 2017


J'ai eu le plaisir de discuter des prochaines élections présidentielles en France avec Ronald Granieri au Foreign Policy Research Institute. Pour écouter la conversation en anglais, veuillez cliquer ici.

D. Trump, le meilleur allié de la politique européenne de la France
Brèves, 17 janv, 2017

L’OTAN « obsolète », le Brexit « un succès » ? La vision clairement exposée du président élu américain[1] est la meilleure chose qui soit arrivée à la politique européenne de la France,[2] depuis la chute du Mur de Berlin.

La France: l'indépendance malgré tout
Brèves, 02 janv, 2017

« Face aux puissances, les anciennes comme les nouvelles, la France doit réaffirmer son indépendance (…) peu de pays ont par leur défense, c'est-à-dire leur armée et la politique étrangère, la capacité de décider souverainement. Nous l'avons. Et nous devons tout faire pour préserver cette liberté stratégique ».[1] Quoi que l’on pense du reste du discours (ou de la politique menée par le président Hollande, et par le président Sarkozy avant lui), une chose est certaine : c’est cette indépendance qui donne, et donnera en avril-mai prochains, un véritable sens au vote des électeurs français.

L’annonce de non-candidature de F. Hollande
Brèves, 01 déc, 2016

Le président Hollande ne sera donc pas candidat à sa réélection (1) – peut-être ça lui laissera du temps pour faire quelque chose qui ait du sens? Comme s'occuper de la défense européenne, par exemple?

La France, quel gardien du temple pour l'Europe de la défense?
Notes d’actualité, 20 nov, 2014

« C’est la PSDC – ou vivre dans un monde dirigé par d’autres », ce constat limpide fut la réplique de l’ancien patron de l’Agence européenne de défense, Nick Witney, à un article qui préconisait d’oublier la PSDC (la politique de sécurité et de défense commune de l’UE) et de nous en remettre plutôt à la seule Alliance atlantique. Le constat est à moitié exact. L’enjeu, c’est en effet la sauvegarde (ou pas) de notre liberté de choix. Mais faire de la PSDC le dépositaire de cette ambition, ce serait ignorer profondément son évolution.

Le « retour » de la France dans l'OTAN : fausses raisons et vraies conséquences
La Lettre Sentinel n°51, avril 2009
08 avril, 2009


Saluée (ou vilipendée, c’est selon) comme un « retour au bercail », la réintégration des structures militaires intégrées par la France finira-t-elle par faire exploser l’Alliance ? La question n’est paradoxale que d’apparence. A contre-courant des évolutions géopolitiques, basée sur un argumentaire dont la vacuité se manifestera au grand jour avant même qu’on n’ait commencé à changer les enseignes des bureaux et réimprimé les cartes de visite, cette décision (formellement pas encore prise) est surtout perçue et interprétée de manière diamétralement opposée par les protagonistes. D’où les attentes contradictoires, pour ne pas dire incompatibles, des deux côtés.

Le Général face à l OTAN: une analyse toujours actuelle
La Lettre Sentinel n°51, avril 2009
01 avril, 2009


Une des formules récurrentes dans les discussions sur le plein retour de la France à l’OTAN, quoique admise de tous côtés comme une évidence, mérite néanmoins que l’on s’y arrête un instant. Il s’agit du contexte géostratégique qui aurait subi, paraît-il, d’énormes changements. De prime abord, c’est un truisme: l’URSS a disparu, la guerre froide est terminée, l’Europe de la Défense créée – si bien que le Général de Gaulle et ses chamailleries avec l’OTAN semblent résolument appartenir au passé. En réalité, aucune des mutations, certes indiscutables, de ces quarante dernières années n’est de nature à remettre en question le bien-fondé de la décision de 1966. A y regarder de plus près, on dirait plutôt qu’elles le confirment.

La France, l’OTAN et l’Occident – à la marge du rapport Védrine
La Lettre Sentinel n°47, octobre 2007
31 oct, 2007


Dans son Rapport sur la France et la mondialisation, rédigé à la demande du Président de la République, Hubert Védrine aborde la question de l’OTAN à l’intérieur du chapitre consacré à « L’option atlantiste/occidentaliste ». Fort à propos, l’ex-ministre des Affaires étrangères distingue cette dernière de « la politique normale d’amitié et de coopération avec les Etats-Unis », et la décrit comme « une réorientation en profondeur » qui s’inscrit dans le schéma du choc des civilisations : « Menacés, les Occidentaux devraient se serrer les coudes ».

A la charnière de deux époques
Magyar-francia kapcsolatok 1945-1990 (G. Kecskés)
20 mars, 2006


Commentaire de document au sujet de la visite à Budapest du président de la Commission européenne, Jacques Delors et du ministre français des Affaires étrangères, Roland Dumas, les 16-17 novembre 1989

L'Europe : chronique d’un déclin annoncé (démographie, immigration, intégration)
Népszabadság Online
23 janv, 2006


C’est toujours un spectacle édifiant de voir les dirigeants européens - maîtres dans l’art du démenti, du camouflage et de la mise sous tapis des dossiers délicats - lorsqu’ils se retrouvent le dos au mur. Tel était le cas lors des émeutes en France, notamment face aux avertissements plutôt vigoureux traduisant les tensions internes des sociétés européennes.

La conscience française de l'Europe
Népszabadság Online
27 mai, 2005


D’après Madelaine Albright, ex-Secrétaire d’Etat américain: « Pour comprendre l’Union européenne on doit être un génie – ou français ». En effet, la France constitue la clef-de-voûte de tout le projet européen. Un état de fait que, paradoxalement, les débats houleux autour du traité dit constitutionnel ne font que renforcer.

La France : des illusions de grande puissance à l'européanisation des ambitions
Nemzeti identitás és külpolitika az euroatlanti térségben (ed. L. J. Kiss)
01 janv, 2005


Les dilemmes du gardien du temple : la France et l'élargissement de l’Union européenne
Európa 2002, 2004/4
15 déc, 2004


Du point de vue français l’élargissement ne peut pas reléguer au second plan l’aspiration à l’indépendance et à la prospérité européennes communes. Au contraire : l’adhésion des PECO doit se faire de façon à servir la cause de l’indépendance et de la prospérité collectives de l’Europe.

La France et la guerre en Irak : l’anatomie d’une gestion de crise menée à bout avec une logique cartésienne
Irak- háborúra ítélve (L. Andor - P. Tálas - L. Valki)
01 mars, 2004


Analyse en détail des tenants et des aboutissants de la position française en amont du déclenchement de la guerre en Irak.
Face-à-face entre visions française et britannique sur l'ordre mondial
Új világrend az iraki háború után. Bp., 2005.,
01 déc, 2003


 
Visions et contre-visions, ou sur les contradictions fondamentales des relations transatlantiques
Külügyi Szemle 2003/4
01 déc, 2003


La crise irakienne n’a fait que révéler au grand jour les tensions structurelles des relations euro-américaines, couvées depuis des décennies et devenues plus épineuses après la fin de la période bipolaire. Outre la pseudo-vision officielle et les visions d’occasion représentées par les inconséquences allemandes, les deux grandes visions, concurrentes l’une de l’autre, sur l’Europe, les relations transatlantiques et l’ordre international sont défendues par la Grande-Bretagne et la France.

La remontrance de Chirac : aurait-il vraiment mieux fait de se taire ?
Journal Francophone de Budapest
05 mars, 2003


S’indignant des réprimandes adressées par le président français aux pays candidats – lesquels s’étaient alignés selon lui « trop rapidement » et d’une manière « irresponsable » sur la position américaine au sujet de l’Irak – la plupart des réactions internationales se délectaient à remarquer que c’est plutôt l’auteur de la fameuse phrase qui aurait « manqué une bonne occasion de se taire ».

Les priorités de la politique européenne de la France
A francia Európa-politika prioritásai
22 déc, 2000




Brèves
Entretien à la veille du premier tour des présidentielles

J'ai eu le plaisir de discuter des prochaines élections présidentielles...

L’UE réclame la non-ingérence de la part de l’Amérique

Lors d'une discussion au Conseil atlantique de Washington,...

Saut dans l’inconnu – guide de la présidence Trump, par deux initiés

Au lancement du numéro de janvier-février de la revue Foreign...

D. Trump, le meilleur allié de la politique européenne de la France

L’OTAN « obsolète », le Brexit « un succès » ?...

La faute à Poutine?

Le Secrétaire à la Défense américain sortant se lamente :...

La France: l'indépendance malgré tout

« Face aux puissances, les anciennes comme les nouvelles,...

Les partenaires européens comme boucliers du F-35

A mesure que les nuages s’accumulent autour de l'avion Joint...

Le nouveau Premier ministre italien, partisan d’un « Schengen de la défense »

Paolo Gentiloni, jusqu’ici ministre des Affaires étrangères...

En cas de retrait US, un parapluie nucléaire « européen » ?

D’après les informations de l’hebdomadaire allemand Der...

Un aveu en creux : les USA dictent la politique russe de l’UE

Aux dires du président du Conseil européen, Donald Tusk,...






Les plus lus

OTAN: un inventaire des efforts de l'Alliance en matière de contre-terrorisme

Entretien à la veille du premier tour des présidentielles

J'ai eu le plaisir de discuter des prochaines élections présidentielles...





COPYRIGHT © Hajnalka Vincze TOUS DROITS RÉSERVÉS